Traque aux bourrelets et objectif bikini !

30 avril 2016


Et noooon je n'ai pas oublié, nous nous retrouvons bien une nouvelle fois pour un article La Parole aux Blogueuses. Limite, limite dans le timing hein, on change pas une équipe qui gagne.
Comme chaque mois nous allons papoter autour d'un sujet que nous aura proposé la belle Sophie du blog Les Caprices de Mam'zelle So.

Il y a quelques jours, elle soumettait à nos votes sur le groupe du concept (que je vous glisse juste ici) plusieurs thèmes. Deux d'entre eux sont arrivés ex æquo : Ce que la blogo m'a apporté et Les diktats de la minceur avant l'été
Etant donné que j'aime - un peu trop - me laisser aller à de longs et mielleux monologues sur mon amûûûr pour la blogo, comme ici, mon choix s'est directement porté sur un thème auquel je suis sensible, à savoir les diktats de la minceur. Oui je parle beaucoup du poids aussi, mais c'est un sujet que je trouve tellement important, que j'ai pas fini de vous saouler avec. Mouahaha.

Depuis quelques semaines, le retour de la douceur s'accompagne de la prolifération des fameuses rubriques diététiques, que l'on a déjà toute l'année mais qui se font encore plus insistantes à cette période, sans compter les éditions spéciales 100 % minceurs et les top models trop bien roulés en une des magasines.. De quoi nous valoriser à mooort. La traque aux bourrelets est en marche.

Dans notre société, tout est devenu malsain. Autant quand on nous parle beauté qu'en matière de santé/forme. On aime nous dire sur internet que l'on pourra perdre des kilos par dizaine presque sans se fatiguer, et sans se mettre en danger. On nous laisse croire qu'on pourra ressembler aux greluches rachitiques qu'on nous montre en couverture ou dans des programmes télé niaiseux.
Oui mais voilà : maigrir ça demande du temps, de la motivation et de la régularité. Cette fille a qui tu veux ressembler, tu n'as pas sa morphologie ni même son métabolisme. Tu es simplement toi.
C'est cet aspect que je n'aime pas dans les campagnes pro-minceur. Je ne suis pas contre une incitation à se remettre en forme et à prendre soin de soi, mais à un moment c'est trop. On veut carrément nous imposer une "image" de la normalité. En gros, rentrez dans le moule et soyez tout sauf vous-mêmes.

Je parle des médias et de la presse, mais les réseaux sociaux ne sont pas en reste. Des tas de comptes Instagram par exemple, arborent des photos limite flippantes. Je prends peur quand je vois ce genre de comptes liker une de mes photos en rapport avec le sport. Prenons le cas de la fameuse mode des fit girls, qui pour certaines - je ne fais pas de généralité - sont carrément déformées. J'en vois qui affichent fièrement leur corps avec la peau sur les os. Je ne saisis pas ce qui plait à une nana dans le fait d'avoir un espace de plusieurs centimètres entre ses cuisses. Les miennes se touchent c'est peut-être pas mieux, mais au moins mes jambes me tiennent debout. Même si je le voulais, je risque pas de m'envoler au premier coup de vent. Et attention, ça porte son petit nom ça aussi ; le Thigh Gap. Une nouvelle fois on fait d'un truc gravissime un phénomène dont toutes les jeunettes s'emparent, tout ça pour ressembler aux autres, sans réaliser à quel point elles se mettent en danger. Ça me sidère. Rappelez-vous les Pro-Ana.. On en est clairement pas loin.

Perso, je sais que j'ai de gros soucis d'acceptation de mes rondeurs, je vous l'ai souvent confié. J'ai pris le parti de changer dans un souci de bien être mais aussi pour ma santé, mais dans des proportions raisonnables et réalisables. Je ne me compare pas, parce que de toute façon, ça ne m'apporterait rien sauf de la frustration. Et la frustration, ça me donne faim. Et je ne me torture pas si je n'ai pas de résultats dans la minute non plus. Parce que ça aussi, ça donne faim.

D'un autre côté, je ne vois pas pourquoi on devrait toutes accepter de changer alors qu'on pourrait être aussi bien telle que l'on est. Beaucoup de jeunes femmes s'acceptent et sont magnifiques comme elles sont.
Il y a quelques jours justement, je suis tombée sur un reportage dédié à l'ascension d'une jeune mannequin grande taille nommée Ashley Graham, que je connais de par sa notoriété et que j'admire au même titre que la sublime Tara Lynn. Je vous laisse juger, mais moi j'adore.

Ashley Graham
SOURCE
C'est une beauté naturelle, qui assume ses rondeurs, certes harmonieuses - nous n'avons pas toutes cette chance c'est sûr - et en a fait sa marque de fabrique. Je vous conseille vraiment le reportage si ça vous intéresse et si vous le trouvez, c'était sur TF1.

Je souhaiterais qu'on nous montre d'avantage ou au moins à parts égales, ces icônes là en une des magasines : car oui elles sont de vraies icônes de beauté. Si je pouvais ressembler à ça en maillot, franchement je ne rougirai pas !
C'est encore difficile mais, peu à peu, cette image de la femme ronde rentre un peu plus dans la "normalité". Ce qui devrait déjà être une évidence, mais la société est ce qu'elle est aujourd'hui malheureusement et ça ne changera pas en un coup de baguette magique.
Il ne faut pas vouloir à tout prix entrer dans des cases : être mince, ronde, grosse, normale. On ne le répétera jamais assez mais si on pouvait se contenter d'être qui on est, sans étiquette et sans avoir à se définir au travers du regard des autres, on ferait un sacré pas en avant.

Si toi qui me lis, oui toi là, tu aurais envie de donner ton avis sur ce type de sujet et bien d'autres encore, je t'invite à nous rejoindre. On mord pas, on adore papoter et on a envie d'être de plus en plus nombreuses. Et ça ferait graaave plaisir à Sophie. Clique sur le joli logo du projet, allez allez !


Moi je vous laisse, je file lire les articles des blopines. Je n'ai plus qu'à vous souhaiter une bonne journée ou soirée, et je vous retrouve vite pour un nouvel article :D. Je peux déjà vous dire à Lundi pour le Monday Shadow Challenge, j'ai hâte !


PS : Les photos/vidéos présentées sur le blog, ainsi que les dessins et/ou logo, sauf indication, ont tous été réalisés par mes mimines, j'y ai mis du coeur, et du temps. Merci de respecter mes droits :).

4 commentaires:

  1. Ah j'ai vu un reportage l'autre jour sur ce mannequin Ashley Graham, je la trouve superbe! elle a un visage magnifique et j'adore son corps !!
    Je trouve ça tellement plus jolie une femme avec des formes qu'une fille tout maigre cela me parait évident mais avec tous ces réseaux etc les gens deviennent de plus en plus obsédés par la perte de poids ! tu as raison il faut rentrer dans le moule et ça je n'aime pas du tout !
    c'est notre différence qui fait notre force, déjà qu'on vit dans un monde de moutons c'est bien que certaines personnes s’éloignent du troupeau (désolée pour les métaphore ^^) bref, j'adore ce genre d'articles ou je peux m'exprimer autre que sur du make-up :D gros bisous et bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord ! On est comme on est. Et puis je pars du principe qu'une femme est faite pour avoir des enfants, à un moment elle gardera les traces de cette étape de sa vie et c'est limite s'il faut culpabiliser d'être humaine quoi ^^. Tu as raison la métaphore est bien choisie :p. Merci pour ta réaction ! Hésite pas à participer à l'occasion :) c'est cool de pouvoir papoter sur des sujets divers :). Bisous à toi <3

      Supprimer
  2. Coucou Carine,
    Tu as fait un très chouette billet aussi, je partage tout à fait ta vision des choses, on est dans une société un peu dingue qui met en avant les femmes plutôt filiformes tout en commençant à faire sortir de l'ombre des femmes pulpeuses et tout aussi désirables...
    Il faut trouver notre place, individuellement, en fonction de notre morphologie et s'accepter. Je n'ai jamais eu de vrais problèmes de poids, néanmoins j'ai été plus ronde qu'actuellement et je ne me souviens pas que j'étais plus complexée pour autant.
    L'acceptation et être bien dans ses pompes c'est ce qui compte et ce qui plaît je pense.

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Merci pour ton petit mot :). C'est exactement ça, on commence à faire sortir de l'ombre une beauté pourtant bien évidente. C'est le problème de notre société, on fait trop de différences.
      Et je suis d'accord avec toi, tout ce qui compte c'est le bien être personnel :).
      Bisous

      Supprimer