La blogo, c'est comme le vélo !

21 septembre 2017


Toc toc toc.. Coucou c'est moi. C'est étrange d'être sur son terrain mais de ne plus savoir comment jouer. Je connais pourtant bien les règles depuis bientôt 4 ans. Malgré ça, je vous avoue être déstabilisée. Vous me direz, la blogo au fond c'est un peu comme le vélo. Le souci, c'est que le vélo et moi on est plus très copains. Aaah cette fameuse chute. C'était une belle journée de printemps, que dis-je, douloureuse journée. Ma cuisse et ma fesse droite s'en souviennent encore. S'cusez moi, je pars déjà en sucette.

Alors, euh. Comment je dois procéder au juste. Bonjour ? J'espère que vous allez bien ? C'est classique, mais c'est direct. Comme vous l'aurez remarqué, donc, j'ai pris congés sur le blog cet été. Une habitude que j'ai adopté déjà les années précédentes. Pourtant, on ne peut pas dire que j'ai officiellement pris de "vacances" cette fois-ci.

En fait, il s'est passé un truc bizarre qui ne m'était pas arrivé depuis belle lurette, du moins pas aussi longtemps. J'étais bloquée. Tout connement, sans explications : le flou. Allez salut ! 
Je n'ai pas décidé d'arrêter les publications comme ça du jour au lendemain, je ne l'avais même pas envisagé pour cette année. Entre l'aboutissement de mes projets et ma progression avec vous, j'étais dans une espèce d'euphorie créative. Ah c'que j'étais bien.. Et BAM ! Ça m'est tombé dessus sans crier gare. Après le dernier article que je vous ai posté, je suis restée plantée comme une courge pendant des semaines sur une page blanche sans arriver à y coucher plus de trois mots. Je me suis obstinée, longtemps d'ailleurs. Au bout d'un certain temps, ça s'est un peu transformé en auto-flagellation. Allume le PC, regarde ta page blanche et patauge dans la semoule. J'aime pas cette phrase. Boudiou que les photos sont moches. Et encore, ça c'est quand j'ai eu de l'inspiration.
J'en suis venue à un point où ça m'a gonflé. Je suis passée des doutes à l'agacement. Les interrogations et remises en question sont arrivées. Si je n'arrive pas à écrire, c'est peut être parce que je n'ai rien à dire, voir PLUS rien à dire. J'en ai peut-être marre, tout simplement.
Je revenais sur le blog pratiquement tous les jours, tentant de faire repartir la machine. Nada. Niet. Capout.

Il y a environ deux ans, j'avais déjà pris un chemin différent pour le blog en choisissant de ne plus m'imposer de rythme de publication. Je ne me suis jamais autant éclaté depuis. J'aime tellement ça que j'ai quand même réussi à me foutre une autre forme de pression, en voulant publier à tout prix. Un presque retour à la case départ. Ah bah bravo Micheline !
Je ne veux pas me prendre la tête quand je n'écris pas, et je ne veux pas me dégoûter du blogging en me forçant.

Si je vous parle de ça aujourd'hui, c'est parce que je suis restée coincée dans l'idée que je ne voulais pas laisser le blog inactif, alors que tout ce dont j'avais besoin c'était de déconnecter.
J'ai remarqué que nous étions nombreux(ses) à faire face à une vague de questionnements et de doutes quant à nos blogs. Twitter a été inondé de vos messages évoquant des possibles pauses, voir des arrêts, parce que vous ne vous reconnaissiez pas dans le blogging de maintenant. Et bien c'est exactement ce que je viens de vivre.

Aussi, je voudrais vous poser une question : pourquoi le fait de vous sentir en marge, vous pousserait-il à arrêter ? Ce n'est pas ce que l'on recherche au final, la différence ?

Alors oui, on se sent noyé dans la peuplade de jeunes débarquant sur la toile pour faire fortune. Et c'est sûr que depuis cette année, "l'influence" prend le pas sur le partage. Moi, je prends le parti de continuer le partage. Je pars du principe que chacun fait ce qu'il veut, comme il le veut, du moment qu'il est heureux comme ça. Que les influenceurs influencent, et que les blogueurs bloguent. Qu'est ce qu'on en a à foutre ? Du moment que le partage subsiste et que nos échanges continuent, pas besoin de savoir ce que fait le voisin, non ?

Ce n'est plus ce que c'était la blogo, c'est sûr. Mais il ne tient qu'à nous de lui redonner un nouveau souffle. Je ne veux pas voir de chouettes personnalités disparaître de la blogosphère. Renoncer à ces mines d'or sur lesquelles j'ai découvert le make-up autrement, où j'ai appris à jouer de mes atouts pour cacher mes complexes. Ces plateformes où j'ai croisé d'autres mordues de cosmétiques, de déco, de pâtisserie, avec qui échanger, et que je n'aurais pas eu la chance de rencontrer ailleurs qu'ici. Cette communauté qui m'a apporté un soutien incommensurable et m'a porté dans la réalisation de mes projets. Je ne suis pas prête à laisser filer cette blogosphère là au profit de personnalités fantômes. Et vous ?

Ah ! Et petit message pour ceux et celles qui sont dans le doute, et qui voient leur flamme pour la blogo vaciller voir s'épuiser : soufflez. Retirez-vous un moment, réfléchissez, redéfinissez-vous, ou restez vous-même, c'est vous qui décidez. Mais entre nous, ne baissez pas les bras. Même au cœur de cette nouvelle vague, il y aura toujours des curieux pour passer vous lire. Alors déconnez pas, ne nous abandonnez pas ! 

Autre point que je voudrais aborder : les pépètes. En bientôt 4 ans de blogging, il ne m'est jamais venu à l'idée de faire de mon blog une source de revenus. Bien que je respecte ceux et celles qui en ont fait le choix.
Un travail on s'en lasse. Certains jours il nous stresse, nous épuise. On vient à ne voir que le négatif. Je ne veux pas ça. Mon blog c'est ma cours de récré, et en ce qui me concerne, ça le restera.
Vous le verrez rien qu'au niveau des partenariats, je ne me presse pas. J'en reçois régulièrement depuis un an, mais je n'en ai accepté qu'un. L'expérience a été tellement foireuse que je n'ai pas eu envie de recommencer jusqu'à présent, et je ne m'en porte pas plus mal. Je vais continuer à me ruiner et à jouer avec le palpitant de mon banquier pour tester plein de trucs plus ou moins intéressants ;)

Tout ça pour dire que je suis de retour. Je pouvais pas juste me contenter d'un bonjour, si je ne vous saoulais pas de paroles, ça ne serait pas un vrai retour ;). Toujours dans le même esprit, avec humour - ou pas - mais surtout avec envie. Je suis impatiente de vous retrouver, de vous parler et de réinvestir vos blogs que j'ai tristement délaissé cet été. PARDOOON !

BREF ! Je vous dis donc à très vite pour de nouvelles aventures, si vous êtes prêts pour un nouveau round.

Tout compte fait, quand je vois tout ce que j'ai pondu sur ce billet, je pense que j'ai encore de bons restes. La blogo, c'est peut-être bien comme le vélo finalement.


PS : Les photos/vidéos présentées sur le blog, ainsi que les dessins et/ou logo, sauf indication, ont tous été réalisés par mes mimines, j'y ai mis du coeur, et du temps. Merci de respecter mes droits :).

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci ma chère Léa ! :p
      Je suis contente de reprendre du service héhé

      Supprimer
  2. Bon retour ! Hâte de te relire <3 Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit mot Audrey ! Contente d'être de retour, je passe te lire très bientôt.
      Bisous <3

      Supprimer
  3. Super article tu ecris vraiment bien et j'aime bcp ta maniere de penser. Welcome back comme dit lea. gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :D
      Oh merci beaucouuuup c'est très gentil ! :3
      Gros bisous !

      Supprimer
  4. Bon retour ma belle, ça fait tellement plaisir de te lire à nouveau <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Aurélie, vous m'aviez trop manqué !! Je te fais plein de bisous <3

      Supprimer